A Ricerca | Le portail de la Recherche de l'Université de Corse
A Ricerca |
Attualità

L'exposition "DYNAMICS" présentée au Parc de Saleccia

Le Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités (Université de Corse-CNRS) présente, en appui avec la Cellule de Valorisation de la Recherche de l’Université de Corse, l’exposition DYNAMICS du 6 juillet au 21 septembre au Parc de Saleccia.

Associée au projet scientifique de l'Université de Corse portant le même nom (DYNAmiques d’urbanisation du littoral Méditerranéen et Conséquences sur l’usage des Sols), l'exposition a vocation à présenter les faits saillants issues de l’analyse dans le temps long des conséquences de l’urbanisation du littoral balanin, de la naissance des premières villes au Moyen Âge jusqu’à la pression urbano-touristique contemporaine. Elle éclaire le citoyen comme le décideur public soucieux d'un développement équilibré.

L'exposition DYNAMICS
Tel le « Jardin de la Corse », c'est ainsi que la Balagne apparaît dans l'imaginaire des insulaires et des continentaux depuis la fin du XVIIe siècle. Enserré par la mer, la montagne et les déserts du nord-ouest de l'île, ce territoire d’à peine 1 000 km² laisse une indéniable impression de richesse, celle d'un terroir où abondent la vigne et les arbres fruitiers. Mais la Balagne est aussi depuis le Moyen Âge un pays de petites villes, telles Calvi ou Algajola, relais économiques et politiques entre la Corse et les cités italiennes et françaises.
Or, depuis un demi-siècle, la Balagne connaît une pression résidentielle et touristique inédite qui pose avec acuité la question de la durabilité de son développement. La Corse, qui se singularise en Méditerranée par une géographie montagneuse, une biodiversité et un endémisme remarquables tout autant que par une identité et une culture préservées, est devenue l'une des premières destinations de l'industrie touristique européenne. Pourtant, entre Belgodere, Calenzana et les ports de L'Île-Rousse ou de Calvi, rien ne semble encore définitivement joué en matière d'occupation des terres et d'aménagement de l'espace.

En se centrant sur la notion d’« urbanisation », ce travail retrace la géographie, l'histoire et l'économie de l'occupation humaine sur le littoral balanin durant un millénaire (xie - xxie siècle). Les chercheurs établissent les continuités et les ruptures dans l'utilisation de ses ressources, en particulier foncières et en mesurent l'impact territorial. Menée de la naissance des premières villes au Moyen Âge jusqu'à la pression urbano­ touristique contemporaine, l'analyse comparatiste montre comment, à trois moments clés de son évolution, le système territorial balanin a fait preuve de résilience.

Cette recherche fine vient apporter sa pierre à l'édifice d’une analyse plus globale des conditions d’habitabilité du littoral méditerranéen.

Responsables scientifiques :
Jean-André Cancellieri, Professeur d’Histoire médiévale à l'Université de Corse
Marie-Antoinette Maupertuis, Professeur de Science Économique à l'Université de Corse

PHILIPPE ROCCHI | Mise à jour le 09/08/2016
Rendez-vous

Du mercredi 06 juillet 2016 au mercredi 21 septembre 2016

Route de Bastia, Monticello

Contact
Proposé par :
Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités (CNRS / Université de Corse)
Cellule Valorisation de la Recherche

Dans la même rubrique
Du mercredi 09 novembre 2016 au jeudi 10 novembre 2016 Workshop : "Insular Territories and Europeanization"
Du mardi 18 octobre 2016 au vendredi 21 octobre 2016 Session ottobre de la Chaire Esprit méditerranéen Paul Valery
Du jeudi 13 octobre 2016 au vendredi 14 octobre 2016 Workshop : "Médias, Performances de la Culture et des Invariants"
Du lundi 03 octobre 2016 au mercredi 05 octobre 2016 Symposium international à Moscou "Le mythe de Napoléon dans la culture mondiale"